Différentes normes à respecter


La salle de bains est une pièce particulièrement dangereuse en matière d’accidents domestiques, tout comme la cuisine. Au-delà de la nécessité de veiller à ce que certains produits soient hors de portée des enfants, il faut aussi respecter certaines normes inhérentes au matériel ou à l’équipement utilisé dans une salle de bains.




La sécurité dans la salle de bains

La salle de bains est une pièce où se conjuguent à la fois utilisation de l’eau et recours à l’électricité, deux éléments particulièrement dangereux, surtout quand ils sont associés au sein de la même surface.


Un élément simplement mouillé entraîne une augmentation de la conductibilité et, par conséquent, une augmentation des risques d’électrocution et d’électrisation. De plus, cette pièce présente aussi des risques d’incendie en cas de surcharge électrique ou à l’occasion d’un court-circuit.


Cette vidéo explique comment installer une plomberie sans aucune soudure dans une salle de bains.


La norme NF C 15-100

Sur le plan des normes électriques, celles-ci sont très strictes, d’autant plus dans une salle de bains. Plusieurs normes sont à respecter, qu’il s’agisse d’un lave-linge, d’un sèche-linge, d’une simple prise ou de tout autre appareil.


Tout d’abord, il existe la norme NF C 15-100. Elle délimite quatre volumes au sein de votre salle de bains et détermine quel espace est susceptible d’accueillir un équipement électrique ou non.


A l’intérieur du volume 0, c’est-à-dire près de la baignoire ou de la douche, il est interdit d’installer tout appareil électrique. A l’intérieur du volume 1, c’est-à-dire au-dessus de la baignoire, un éclairage à basse tension est autorisé. Le volume 2, désignant l’espace à moins de 0,60 cm de la baignoire ou de la douche, tolère certains éclairages. Enfin, le volume 3, constitué par la zone restante, accepte davantage d’appareils électriques. Par exemple, un interrupteur général ne peut être placé qu’en volume 3.


La présence d’une armoire de toilette éclairée, quant à elle, est tolérée à la fois en volume 2 et 3. Un chauffage électrique pourra être installé en volume 2 ou 3, selon la classe d’appareil électrique à laquelle il appartient.



la norme NF-Electricité

Pour les appareils électriques, la norme NF-Electricité garantit une sécurité électrique, une certaine qualité des matériaux utilisés, une résistance mécanique ainsi qu’un bon fonctionnement. Enfin, tous les appareils électriques d’une salle de bains doivent respecter le dispositif DRHS, c’est-à-dire être doté d’un disjoncteur différentiel à haute sécurité. Ce dernier permet de couper automatiquement le circuit, en cas de fuite. Une installation électrique dans une salle de bains doit être impérativement reliée à la terre et être de classe II. La classe II désigne les éléments électriques dotés d’un double niveau d’isolation.


Plusieurs éléments garantissent une certaine sécurité, tels que les fusibles et les gaines. Les fusibles permettent de couper le circuit si nécessaire. Le filament qu’ils possèdent fond s’il y a surchauffe et stoppe le circuit électrique. Les gaines électriques isolent les éléments et les protègent de l’humidité.




Demandez vos devis Salle de bains gratuits en 1 minute !