Matériaux cuivre et PVC

Tuyauterie pour la salle de bains

De manière générale, la tuyauterie de salle de bains est composée de cuivre ou de PVC (polychlorure de vinyle). La tuyauterie à destination de la distribution d’eau est plutôt en cuivre et la tuyauterie à destination des systèmes d’évacuation est plutôt en PVC. Il existe deux types de cuivre : le cuivre recuit, ou le cuivre écroui. Le cuivre recuit est parfait pour les tuyaux à encastrer. Quant au cuivre écroui, il convient plutôt aux tuyaux non encastrés ou tuyaux apparents.




La tuyauterie en cuivre

Pour les travaux de tuyauterie de salle de bains en cuivre, il faut utiliser des tubes normalisés NF. Cette norme permet de garantir un certain niveau de sécurité, mais aussi d’identifier à la fois le fabricant, l’usine, le pays où a été confectionné le produit etc. Elle permet en quelque sorte de retracer son parcours industriel.


Il existe plusieurs manières de travailler le cuivre : le brasage, le cintrage et la coupe. Le brasage du cuivre consiste en un travail du cuivre avec un décapant ou un chalumeau par exemple. Le cintrage désigne l’utilisation d’une pince à cintrer. Et la coupe du cuivre s’exécute, entre autres, à l’aide d’une scie.


Les diamètres des tuyaux en cuivre sont très variables, il en existe de toutes les sortes. Globalement, leur diamètre est compris entre 10 et 22 mm. En dehors d’être un matériau solide, il faut savoir que le cuivre est recyclable. En cas de fuite d’un tuyau en cuivre, il vaut mieux faire appel à un plombier. Ce dernier pourra établir un devis si besoin et le particulier sera alors en capacité d’envisager le coût des travaux à entreprendre.

Comment réaliser un raccord PVC pour l’évacuation des eaux usées.



La tuyauterie en PVC

Quant au matériau PVC, il se développe de plus en plus dans le domaine de la tuyauterie de salle de bains. Des tubes de tuyauterie en PVC sont très légers et plus faciles à travailler que le cuivre.


Il existe plusieurs sortes de tuyaux en PVC dans le commerce : le PVC sur-chloré pour l’alimentation en eau, le PVC EU (ou Eaux Usées) pour l’évacuation des eaux usées, le PVC perforé pour les fosses septiques, le PVC EP (ou Eaux de Pluie) pour évacuer les eaux de pluie, et le PVC C pour des liquides dangereux. Un tuyau en PVC peut être de dimensions différentes, comprises entre 32 et 100 mm.


Les tubes en PVC doivent eux aussi être normalisés NF, pour plus de garantie. Le mode de travail du tuyau PVC est différent de celui d’un tuyau en cuivre. En effet, il ne faut surtout pas chauffer le PVC. La soudure est donc à exclure. Il faut être particulièrement vigilant avec le matériau PVC car il est propice à une dilatation assez forte. Cet élément est donc à prendre en compte lors des travaux. Il est possible de couper et de coller un tuyau en PVC.


Pour le couper, une scie à métaux est nécessaire, entre autres. La coupe d’un tuyau en PVC est assez facile, elle ne demande pas de fournir d’effort particulier. Et pour le coller, il faut tout d’abord dégraisser les morceaux à coller avec un produit spécifique, prévu à cet effet et respectant le matériau PVC. On peut dire que le matériau PVC présente des avantages certains car son prix est très abordable et il est facile à travailler.


Engager des travaux visant à aménager sa salle de bains peut donner droit à des aides, sous réserve de remplir certaines conditions. Un crédit d’impôt, une TVA à taux réduit et une aide de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont susceptibles d’êtres alloués, selon les cas et les projets envisagés.




Demandez vos devis Salle de bains gratuits en 1 minute !