Sols en bois

Sols en bois

Le matériau bois donne un aspect très chaleureux à une salle de bains. Pour les sols, il existe trois genres de parquet : parquet en bois massif, parquet flottant et parquet stratifié.




Sols en bois

Le parquet en bois massif

Le parquet en bois massif est un parquet constitué par une essence de bois seulement. Il s’agit souvent de bois brut. Pour un parquet de salle de bains, un bois massif exotique constitue un choix de qualité.


En effet, les bois exotiques sont connus pour bénéficier d’une bonne résistance à l’humidité. Les bois européens tels que le pin, le hêtre, le chêne, le châtaigner, l’épicéa peuvent aussi constituer un matériau adéquat pour un sol de salle de bains en bois, à condition d’être traité en conséquence. Il existe de nombreux bois exotiques : le teck, le wengé, le bambou, l’iroko, l’ipé, le merbau, le doussié etc.


Un parquet en bois massif se pose sous forme de lattes. Un revêtement de sol de salle de bains en bois doit être entretenu avec une huile spéciale pour le bois, à appliquer à peu près deux fois par an. Le prix d’un parquet en bois massif ou stratifié peut varier énormément. Un parquet en bois massif coûte entre 30 et 150 € par mètre carré, selon la gamme du bois. Un parquet en bois massif est élégant et robuste.



Le parquet flottant

Le parquet flottant est, quant à lui, moins onéreux. Il représente plus de la moitié des ventes de parquet en France. Il est constitué par trois épaisseurs de bois emboîtées et collées : la couche de parement, la couche intermédiaire et le contre-parement. Il est posé sur un matériau préexistant et non directement sur le sol.


Pour pouvoir poser un parquet flottant, le sol doit être net et stable. S’il ne l’est pas, il faut procéder aux réparations ou aux travaux nécessaires du sol (produit adéquat, chape de mortier ou autre, selon l’état du sol) avant d’essayer de poser un parquet flottant, pour un résultat durable.


Le parquet flottant est plus fin qu’un parquet massif ou brut. Il est simple à poser et facile d’entretien. Un parquet flottant coûte, selon l’essence du bois, entre 20 et 120 € par mètre carré, en moyenne.



Le parquet stratifié

Enfin, un sol de salle de bains en bois peut aussi être en parquet stratifié. Dans le langage courant, on l’appelle « parquet stratifié » mais il ne s’agit pourtant pas d’un parquet à proprement parler. Il s’agit davantage d’un sol stratifié.


En effet, un parquet stratifié ne fait pas appel au matériau bois. Un parquet stratifié résiste à l’humidité et aux chocs. Il apporte une bonne isolation thermique et phonique. Le parquet stratifié est constitué par quatre épaisseurs : une épaisseur composée de feuilles et de résine, une épaisseur de décor imitant le bois, un panneau et enfin, un contreparement.


Le parquet stratifié est facile d’entretien. Il existe deux sortes de parquet stratifié : le bois aggloméré et le bois orienté. Le bois orienté est plus robuste et plus cher que le bois aggloméré. Le coût moyen d’un parquet stratifié est compris entre 10 et 50 €.


Après avoir déterminé le style de parquet ou de bois que l’on veut utiliser pour son revêtement de sol de salle de bains en bois, il faut encore choisir le type de pose et les finitions appropriées (bois vitrifié, huilé, ciré…).




Demandez vos devis Salle de bains gratuits en 1 minute !